Le Mouvement Desjardins injecte 600 000 $ dans le réseau cyclable du P'tit Train du Nord




Mercredi 31 janvier 2018 – Plus tôt aujourd'hui, le Mouvement Desjardins annonçait un investissement de 600 000 $ pour bonifier la sécurité et le confort des usagers utilisant la Parc Linéaire Le P'tit Train du Nord. Ce sentier cyclable et skiable, long de 232 km entre Bois-des-Filion et Mont-Laurier, fait partie intégrante de la Route verte qui tapisse le Québec sur plus de 5300 km.

Extrait d'un fonds de 100 M$ destiné au développement socio-économique des différentes régions du Québec, ce montant sera ventilé sur trois ans et permettra, à terme, d'améliorer substantiellement la sécurité des usagers, petits et grands, tout en ajoutant à l'offre des infrastructures existantes.

Concrètement, Desjardins s'engage à revoir la signalisation sur une grande portion du trajet, les barrières de sécurité aux traverses de rues et les patrouilles qui circulent sur les sentiers.

« Cette valeur ajoutée à l'offre cycliste aura, disait le directeur au développement de la Route verte chez Vélo Québec, M. Louis Carpentier, un effet d'entraînement positif auprès des autres partenaires régionaux du réseau. »

En étroite collaboration avec les autorités du Parc linéaire et Vélo Québec, Desjardins ajoutera des bornes de réparation en libre-service et des éco-compteurs à la fine pointe de la technologie sur ce joyau sportif, touristique et récréatif des Laurentides.

D'ailleurs, M. Carpentier tenait à souligner, lors de la conférence de presse, l'impact positif qu'une telle initiative aura sur la qualité de l'offre régionale :

« Cet investissement colossal de Desjardins confirme le statut de destination vélo internationale de renom pour le sentier cyclable du P'tit train du nord, la région des Laurentides et la Route verte. »

Du côté de Desjardins, la stratégie privilégiée en injectant ces fonds est claire : contribuer positivement au développement économique régional via un projet structurant et reconnu. Le président du Mouvement Desjardins, M. Guy Cormier, a salué, par l'entremise du président du conseil régional Laval-Laurentides, M. Stéphane Gobeil, la mobilisation régionale dans ce projet.