Célébrez
Lune d'hiver

Conseils pour rouler 4 saisons

Vous venez rouler avec nous le 11 février prochain?  Vous en êtes à une première expérience de vélo hivernal ou vous voulez améliorer vos connaissances? Prenez le temps de lire attentivement ces conseils, tirés de la campagne 2 roues, 4 saisons, d'ENvironnement JEUnesse.

Conseils pratiques
 

VÊTEMENTS

Astuce : c'est comme en ski de fond! Lorsque vous sortez dehors pour un déplacement à vélo de plus de 10 minutes, le meilleur indice pour ajuster votre habillement demeure votre tolérance au froid. L'idéal est d'avoir un peu froid au moment du premier coup de pédale, histoire d'être bien confortable après avoir parcouru les premiers kilomètres. Si vous vous sentez bien au chaud en partant, vous risquez de trouver superflue la troisième couche de laine polaire après quelques minutes à pédaler!
 

Sur votre tête

Casque d'été + tuque + cache-col : vous avez envie de vivre une première expérience de vélo d'hiver mais ne voulez pas investir des masses en habillement spécialisé? Vous pouvez simplement enfiler une mince tuque sous votre casque et un cache-col!

Casque d'hiver + cache-col : le nec plus ultra! Le casque d'hiver, c'est le casque que vous pourrez aussi porter en ski. Avec ses cache-oreilles intégrés et sa forme conçue pour accueillir vos lunettes de ski, ce casque est tout désigné pour affronter l'hiver sur votre deux roues! Pensez seulement à mettre un cache-col, car ce casque n'assume pas la protection de votre cou... c'est là son seul défaut!

Lunettes de ski : par temps froid ou enneigé, pour éviter que vos yeux gèlent ou pour parer les flocons, enfilez vos lunettes de ski! C'est un accessoire incontournable du cycliste quatre saisons.
 

Manteaux

Manteau imperméable et respirant : (5°C et +) idéal pour une journée d'automne pluvieuse! Le manteau vous protège du vent et de l'eau sans trop de sueur, surtout s’il est muni de glissières de ventilation, parfaites pour procéder à l'aération de vos aisselles!

Manteau imperméable et respirant : (-5°C à + 5°C)  à cette température, les conditions sont difficiles à prévoir... Le mot d'ordre: rester au sec, parce que par -5°C, être mouillé, c'est la poisse, surtout si le vent se lève! Ayez toujours avec vous un manteau imperméable qui, en plus de couper le vent, vous protège de la saleté.

Manteau d'hiver : ( -5°C et moins) quand l'hiver se montre et vous souffle son vent glacial et ses flocons en pleine figure, il faut vous parer! Dans cette situation, porter votre manteau d'hiver est la meilleure solution. Un manteau de ski de fond muni d’une bonne ventilation est l’idéal, mais votre bon vieux manteau d’hiver fait également l’affaire. S'il fait très froid? On ajoute une sous-couche, tout simplement!
 

Gants et mitaines

Petits gants en néoprène : (5°C et +) les petits gants en néoprène sont idéals pour conserver vos mains au chaud, même sous la pluie!

Gants à trois doigts : (-5°C à + 5°C) optez pour un chaud gant d’hiver... à trois doigts, pour une meilleure dextérité!

Mitaines : (-5°C et moins) puisque ce sont les extrémités qui gèlent le plus rapidement, protégez vos mains et optez pour une bonne paire de mitaines bien chaude! Si vous êtes du type frileux ou que la température descend sous la barre du -15°C, vous pouvez ajouter des petits gants à l'intérieur de vos mitaines.
 

Pantalon

Pantalon imperméable et respirant : (5°C et +) lorsque le temps est pluvieux, porter ce type de pantalon apporte un confort parfait! Il s’enfile autant par-dessus un short en été, que par-dessus un pantalon lorsque le mercure est plus bas!

Pantalon imperméable et respirant : (-15°C à + 5°C) l'hiver, porter un pantalon imperméable et respirant par-dessus votre tenue vous tiendra au chaud en plus de vous préserver de la saleté!

Pantalon imperméable et respirant : (-30°C à -15°C) par temps froid, il faut absolument vous protéger du vent et chasser l'humidité! Pour cela, porter un pantalon imperméable et respirant par-dessus une combine ou un pantalon chaud vous siéra parfaitement.
 

Dans vos pieds

Bottes de pluie : (5°C et +) pour garder vos pieds au sec, une bonne vieille paire de bottes de pluie fait l’affaire sur de courtes distances. Sinon, attendez-vous à ce que vos pieds soient trempés… de transpiration!

Souliers + couvre-chaussures imperméables : (-15°C à + 5°C) pour protéger vos pieds, enfiler un couvre-chaussure imperméable par-dessus vos chaussures préférées vous assurera un grand confort, sans compromettre votre style une fois arrivé à destination!

Bottes d'hiver : (-30°C à -15°C) dans vos pieds, une chaude botte d'hiver... mais assurez-vous d'être à l'aise sur vos pédales.

VÉLO

Vous possédez un vélo? Et bien vous pouvez rouler l'hiver! Il n'y a pas de vélo parfait pour la froide saison... chaque cycliste a ses préférences. Ainsi, si vous voulez vous initier, vous pouvez assurément utiliser cette bonne vieille bécane qui vous transporte si bien tous les autres mois de l'année!

Astuce : avant le départ, assurez-vous que vos systèmes de freins et de vitesses fonctionnent et que votre chaîne est bien lubrifiée. Notez aussi que l’hiver, la chaussée est mouillée alors pensez à vous et aux autres en vous équipant de garde-boue complets.

Astuce : l’hiver, ça gèle! Pensez à toujours avoir dans votre sac ou dans la poche de votre manteau une petite bouteille de dégivreur de serrure pour votre antivol afin de ne pas commencer la journée dans la mauvaise humeur et le retard… (Très peu dispendieuse, disponible dans les quincailleries ou magasins de vélos et très peu encombrante).
 

Éclairage actif

En hiver, les journées raccourcissent et vos déplacements se feront souvent à la noirceur. Pour rouler de manière sécuritaire, ajoutez des lumières à votre vélo : un feu blanc à l'avant et un rouge à l'arrière.
 
Astuce : si votre trajet est peu éclairé, vous aurez besoin d'un phare pour bien voir, d'une puissance d'environ 150 lumens ou plus. Sur un parcours bien éclairé, un phare de 60 à 150 lumens permettra aux autres usagers de la route de vous voir.
 

Astuce : comme le froid est dur pour les piles, pensez à les recharger fréquemment ou à avoir un ensemble de lumières de rechange.
 

Pneus

Astuce : si la chaussée est glissante, vous pouvez diminuer la pression de vos pneus. Faites toutefois attention de ne pas aller en dessous de la pression minimale recommandée par le fabricant (suivre les indications inscrites sur le bord de vos pneus). Un pneu légèrement plus mou vous offrira une meilleure adhérence.

Cloutés : ces pneus, conçus pour la neige, le froid et la glace, vous permettront de bien adhérer à la chaussée glissante grâce à leur bande de petits clous. Cette traction remarquable a cependant un prix : ils sont plus lourds et rendent votre progression plus lente ou plus exigeante et sont assez dispendieux.

Cyclocross : des pneus polyvalents et peu dispendieux! Comme ils sont plutôt minces, ils parviennent à fendre la neige et à atteindre l'asphalte même à travers une épaisse couche de neige. Efficaces! Par contre, ils adhèrent peu à la glace. Conduire avec prudence. Prix abordable.

Montagne : ces larges pneus à crampons, également très abordables, adhèrent très bien à la chaussée même lorsque celle-ci est mouillée. Toutefois, ils adhèrent plus difficilement aux surfaces enneigées et glacées. Conduire avec prudence. Prix abordable.
 

Vitesses

Dérailleur(s) : il s’agit du système le plus conventionnel sur le marché, puisqu’ils sont généralement abordables et plutôt fiables. Par contre, ils peuvent geler par grand froid. Il est alors recommandé d’opter pour un ratio qui nous convient et d'éviter de changer les vitesses.

Moyeu à vitesses internes : comme les vitesses sont protégées à l'intérieur du moyeu, les risques de bris sont pratiquement nuls et le système est efficace en toutes conditions! Ce système alourdira cependant votre bête et est un peu plus dispendieux à l'achat.

Monovitesse (pignon fixe et standard) : moins il y a de pièces, moins il y a de risques de bris! Par contre, comme il n'y a qu'une vitesse, il est parfois plus difficile d'avancer. Attention, la roue libre du monovitesse standard peut aussi geler par grand froid. Et pour les adeptes du pignon fixe, ayez au moins un frein de secours!
 

Freins

Sur jantes (V-brake, cantilever) : leurs mâchoires se referment sur la jante de la roue. Ce type de freins est plutôt efficace, quoiqu'un peu moins lorsque la chaussée est mouillée. Attention au gel lors des écarts de température! Les jantes et les patins de freins auront également tendance à s'user prématurément en hiver.

Rétropédalage : comme il est intégré au moyeu, il s’agit d’un système très fiable, peu importe les conditions. Par contre, le vélo sera davantage porté au dérapage avec un tel système de freinage; un minimum de pratique est de mise avant de prendre la route, et un frein d’appoint est recommandé.

Disques : ce système est très efficace dans toutes les conditions, mais est assez fragile... Il demande un peu d'entretien, et dépendamment de la qualité, est relativement cher par rapport aux autres systèmes de freinage.

Tambours : un bon choix en toutes conditions. Un achat durable, qui demande peu d'entretien car à l'abri des intempéries. Le freinage d'urgence est toutefois moins efficace que d’autres systèmes... gardez vos distances! Point faible : il est très lourd et nécessite un moyeu compatible.
 

Selle

Astuce : Pensez à réduire légèrement la hauteur de votre selle en début d'hiver. La chaussée glacée et les conditions difficiles nécessiteront parfois que vous puissiez poser le pied au sol rapidement pour vous immobiliser ou vous maintenir en équilibre. Vous la remonterez au retour des beaux jours!
 

Entretien

Le mot d'ordre : lubrification! Ne négligez pas votre chaîne, sans quoi vos déplacements seront eux-mêmes négligés en cours d'hiver! Adoptez un lubrifiant à chaîne plus visqueux qu'en saison estivale, histoire qu'elle tienne plus de 24 h dans des conditions humides, mais n'oubliez pas d'essuyer l'excédent avec un linge pour éviter qu'elle n'accumule la saleté aussi vite que vous l'aurez nettoyée. Vous pouvez ensuite compléter avec un lubrifiant plus liquide au besoin.

Pensez également à lubrifier quelques fois pendant l'hiver les autres composantes de votre vélo (système de freinage, écrous de rayon, dérailleur, pédalier, etc.) afin d'en améliorer la performance et de réduire le risque de gel.