>SALLE DE PRESSE - Communiqué pour diffusion immédiate.

Accros des écrans : nos enfants sont-ils vraiment en danger?
La réponse dans le magazine Québec Science, en kiosque aujourd’hui


Montréal, jeudi 28 mars 2019 – En une décennie, les appareils numériques ont changé notre rapport à l’espace, au temps et aux autres. Les tout-petits n’échappent pas à la déferlante, au contraire. Que risquent-ils? Dans son plus récent numéro en kiosque aujourd’hui, le magazine Québec Science s’intéresse à cette question préoccupante.

En Amérique du Nord, chaque foyer possède en moyenne 7,3 écrans. Voilà qui donne le vertige, alors que le premier téléphone intelligent n’est apparu qu’en 2007, et la première tablette en 2010.

Le temps d’écran moyen des enfants canadiens âgés de trois à cinq ans est de 2 heures chaque jour, ce qui semble inquiéter les experts. En effet, le groupe de travail de la Société canadienne de pédiatrie avait formulé en 2017 des recommandations sur le temps d’écran pour les moins de cinq ans. En bref, il conseillait d’éviter tout écran avant deux ans et de ne pas dépasser une heure par jour entre deux et cinq ans.

Mais pendant que certains experts sonnent l’alarme, d’autres préconisent de garder la tête froide, à l’instar d’un groupe britannique qui a publié, début 2019, des recommandations sur l’utilisation des écrans chez les enfants. Ces chercheurs concluent qu’il n’y a pas de preuves solides d’un effet « toxique » direct.

Dans son numéro d’avril-mai, Québec Science fait le point sur ces positions divergentes.


 
À propos de Québec Science
Lien privilégié entre le milieu de la recherche et le grand public, Québec Science aborde toutes les questions relatives à la science et à la technologie et pose un regard scientifique sur les grandes questions d'actualité. Il est publié par Vélo Québec Éditions (huit numéros chaque année) et vendu en kiosque au coût de 6,95 $ et par abonnement. Québec Science reçoit un soutien financier du ministère de l’Économie et de l’Innovation, ainsi que de Patrimoine canadien.
 
– 30 –

Source
Stéphanie Couillard
Conseillère, relations de presse
Vélo Québec Éditions, Québec Science
514-521-8356, poste 358
scouillard@velo.qc.ca




 

>>>Tous les communiqués