SALLE DE PRESSE - Communiqué pour diffusion immédiate.

Consultation sur le Code de la sécurité routière
Vélo Québec propose de revoir le Code pour faciliter la mobilité durable


Montréal, le 14 août 2014  — Vélo Québec a présenté aujourd’hui ses propositions au groupe de discussion sur la sécurité des cyclistes, formé par le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, M. Robert Poëti, dans le cadre de la modernisation du Code de la sécurité routière.

« Depuis la refonte du Code de la route en 1979, à laquelle Vélo Québec avait activement pris part, nous avons avancé différentes idées pour faire évoluer le vélo et la mobilité active globalement. L’esprit actuel du Code de la sécurité routière en ce qui concerne les cyclistes et les piétons date donc d’une réflexion amorcée à la fin des années 1970. Quelques amendements ont été faits depuis, mais pour l’essentiel rien n’a réellement permis de prendre en compte les nouveaux usages du vélo et l’importante augmentation de sa pratique », déclare Suzanne Lareau, présidente-directrice générale de Vélo Québec.

Les propositions de Vélo Québec pour la modernisation du Code de la sécurité routière reposent sur deux grands principes :

Opter pour la démarche Code de la rue et introduire le principe de prudence
La philosophie que soutient cette démarche en France et en Belgique est que la voie publique n’est pas vouée exclusivement à la fonction de circulation automobile et que chaque usager de la voie publique y a sa place, et plus spécifiquement, les plus vulnérables. Le principe de prudence, inhérent à la démarche du Code de la rue, stipule que le conducteur doit, à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers de la rue et de la route.
 
Rendre le vélo plus efficace et compétitif 
Pour amener de nouveaux utilisateurs, il faut concrètement déployer des mesures à l’avantage du vélo en protégeant mieux les cyclistes et en osant donner au vélo une longueur d’avance.

À la lumière de ces principes de base, Vélo Québec fait des propositions concrètes pour contribuer à moderniser le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable, notamment : l’autorisation aux cyclistes de circuler à 1,5 m de la limite droite lorsque nécessaire et de suivre les indications d’un feu piéton, une hausse de la distante sécuritaire lors des dépassements automobiles, le partage des trottoirs entre piétons et cyclistes dans certaines situations, une redéfinition de la notion d’accident pour intégrer les situations d’emportièrage, une hausse des amendes attribués aux automobilistes lors d’infractions mettant en danger la vie des cyclistes, telles que l’emportièrage et le dépassement non sécuritaire, ainsi que l’élimination des points d’inaptitudes aux cyclistes qui ont un permis de conduire.

Consultez le document « Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable », en version condensée ou intégrale.

À propos de Vélo Québec 

Vélo Québec, un organisme à but non lucratif, rassemble la communauté cycliste québécoise depuis 1967. Sa mission : promouvoir le vélo pour tous à des fins de transport, de loisir et de tourisme. Son expertise est reconnue au Canada et à travers la communauté cycliste internationale.

-30-
 
CONTACT

Stéphanie Couillard
Conseillère, relations de presse
Vélo Québec
514-521-8356, poste 358
scouillard@velo.qc.ca