Point de vue : mai 2013

Montréal, 1re ville d’Amérique du Nord

Depuis 1999, Montréal est citée régulièrement dans les divers palmarès des meilleures villes cyclables d’Amérique ou du monde. Cette fois-ci, c’est Copenhagenize qui vient de consacrer Montréal dans son palmarès. Mais que vaut à Montréal cette mention? À cinq choses principalement : un réseau cyclable cohérent qui touche l’ensemble de l’île, une culture cycliste bien implantée, un lobby cycliste efficace, une animation cycliste via des événements qui font la renommée de la métropole et par l’engagement du gouvernement du Québec et de la ville de Montréal à investir dans le développement d’infrastructures vélo.

Si Montréal tire si bien son épingle du jeu, malgré l’engouement cycliste de plusieurs villes comme Vancouver, Portland (Oregon), New York et Chicago, c’est que le temps ici a fait son œuvre. Montréal vibre au rythme du vélo depuis plus de 30 ans. La première piste cyclable (Canal Lachine) a vu le jour à la fin des années 70, le gros du réseau cyclable a été mis en place au début des années 80, avant de connaître un redéploiement à partir de 2005. Le Tour de l’Île, qui a contribué à remettre les Québécois en selle, fêtera ses 30 ans en 2014 et BIXI célèbre sa 5e saison!

Non, le vélo à Montréal ne date pas d’hier. La pratique populaire qui ne cesse de croître depuis 30 ans a légitimé la ville à l’intégrer dans ses diverses politiques et plans d’action. Voilà la recette de Montréal à vélo.

Il y en encore du travail à faire pour rendre Montréal encore plus conviviale et plus confortable pour les cyclistes. Mais nous regardons ce qui s’en vient avec enthousiasme, surtout lorsqu’on regarde le chemin parcouru. Le vélo est une tendance de fond, on le dit depuis 30 ans et l’histoire nous donne raison.