Point de vue : octobre 2013

Être visible le soir et à la tombée du jour

L’automne s’est déjà installé, mais on n’arrête pas pour autant de faire du vélo. Il y a encore plusieurs belles semaines de vélo à venir pour tous ceux et celles qui ne roulent pas sur la neige; quant aux rouleurs 4 saisons, il n’y a pas de pause.

On vous revient chaque automne avec l’importance d’être visible le soir ou à la tombée du jour (la majorité des accidents ont lieu à l’heure de pointe de fin de journée). Malheureusement, à peine 25% des cyclistes qui circulent le soir sont équipés d’éclairage actif sur leur vélo.  Cela est encore plus inquiétant à ce moment de l’année, alors que la nuit tombe de plus en plus tôt et que les cyclistes sont encore nombreux sur la chaussée. De plus, c’est une obligation du code de la sécurité routière. Même si plusieurs articles du code concernant les cyclistes sont désuets, celui-là ne l’est pas! Et puis, parce qu’on devrait de le dire plus souvent, rouler le soir sans être visible, c’est courir après le trouble!

Alors petit rappel. D’abord, équipez votre vélo d’un feu blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière (avoir un feu arrière additionnel sur le casque ne nuit pas non plus). Ensuite, mettez des réflecteurs sur les pièces mobiles de votre vélo, on détectera ainsi plus facilement votre présence sur la chaussée. Les réflecteurs sont particulièrement efficaces dans les roues ou sur les pédales, alors que les bandes réfléchissantes le sont sur les manivelles de pédaliers; pensez aussi aux pneus à flancs réfléchissants et aux pinces serre pantalon réfléchissantes. Bref il y a aujourd’hui sur le marché une panoplie d’accessoires réfléchissants qui ne coûtent souvent presque rien et qui, s’ajoutant à un éclairage actif, nous rendent visibles par les automobilistes. Les vêtements clairs ou fluo ont relativement peu d’impact, aux dires d’une récente étude australienne faite auprès de cyclistes qui ont eu un accident avec une auto. Alors misez sur ce qui fonctionne: éclairage actif et accessoires réfléchissants.

Bon automne et n’oubliez pas d’aller voter, car vous serez moins bien placés pour critiquer votre administration municipale si vous ne prenez pas la peine de participer à ce crucial exercice démocratique.