Point de vue : novembre 2019

VÉLOSYMPATHIQUE : un mouvement bien de son temps


Il y a deux semaines avait lieu à Bromont le Forum VÉLOSYMPATHIQUE, organisé par Vélo Québec sous le thème Accélérer le mouvement. Une centaine d’élus et de professionnels du milieu municipal y étaient pour échanger et partager des stratégies visant à faire du vélo une véritable option en matière de transport et de loisir dans leur collectivité.
 
Le Mouvement VÉLOSYMPATHIQUE, que nous avons lancé en 2015, est une adaptation du programme Bicycle Friendly America, créé en 1980 par The League of American Bicyclists, et implanté en Ontario par Share the Road Cycling Coalition il y a une dizaine d’années. Lorsque nous avons réfléchi à l’appellation en français pour ce programme, notre choix s’est arrêté sur Mouvement VÉLOSYMPATHIQUE. Nous avions alors le souhait que les choses bougent plus rapidement sur le terrain, à portée de main des élus et des équipes municipales. À l’image de la roue, nous souhaitions que se crée un mouvement et qu’il entraîne, chaque année, de nouveaux appuis, de nouvelles réalisations.
 
En prenant part au Forum VÉLOSYMPATHIQUE, j’ai constaté non seulement que le mouvement est créé, mais que le milieu municipal est en voie de se l’accaparer pleinement. En entendant Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie, et Louis Villeneuve, maire de Bromont, prendre la parole, je me suis dit : « Ça y est! Nous avons réussi à faire en sorte que les municipalités voient maintenant leur intérêt propre à adhérer à cette démarche et cherchent à se surpasser pour créer des villes à échelle humaine. » Une nouvelle génération d’élus est maintenant aux commandes des villes. Des employés municipaux, professionnels et techniciens sont dorénavant de véritables ambassadeurs du vélo et de la mobilité active, et cela, dans tous les milieux, petites et grandes municipalités.
 
Depuis toujours, nous réclamons haut et fort auprès des gouvernements du Québec et du Canada, et nous ne cesserons de le faire, qu’ils investissent davantage dans le vélo. Il reste que le rôle du gouvernement municipal – le gouvernement de proximité – est crucial : c’est celui qui agit directement sur le terrain et qui peut nous donner envie, chaque matin en sortant de chez soi, de marcher ou de pédaler.
 
Soyez vous aussi ambassadeur du Mouvement VÉLOSYMPATHIQUE dans votre communauté et encouragez votre municipalité à y adhérer, si ce n’est déjà fait, en déposant une demande de certification d’ici le 3 avril 2020.


Suzanne Lareau
Présidente-directrice générale