Point de vue : février 2019

Vélo d’hiver : les avancées et les défis

 
On dit toujours que profiter de l’hiver est la meilleure façon de vivre cette saison. Et nul doute qu’avec l’hiver costaud que nous avons cette année, cela prend tout son sens! Pour plusieurs, le vélo est devenu un incontournable de la saison blanche, et j’en suis. Les plus hurluberlus partagent même chaque automne leur impatience de voir tomber les premiers flocons.
 
À Montréal, grâce au réseau de compteurs automatiques Éco Compteur, on parle d’une hausse de 159 % du nombre de cyclistes durant les mois de janvier et février entre 2015 et 2017. Et le froid ne nous arrête pas! En 2017, 65 % des cyclistes d’hiver ont pédalé lors du jour le plus froid, à -24 oC. Mais on peut encore être meilleurs! Si 13 % des cyclistes font du vélo été comme hiver à Montréal, la proportion grimpe à 20 % à Ottawa.
 
Plus de gens en font, plus de gens en parlent et il n’y a pas de doute que cela est fortement encouragé par un meilleur entretien du réseau cyclable. Après quelques hésitations, à Montréal, le déneigement des 45 kilomètres de voies séparées de la circulation automobile a été intégré dans les opérations des équipes de déneigement. Avec le déploiement anticipé de nouvelles machines d’entretien, équipées de balais rotatifs et de pulvérisateurs de saumure dans les arrondissements centraux de Montréal, la croissance de l’utilisation du vélo en hiver devrait se poursuivre.
 
L’enjeu des prochaines années sera aussi d’accroître encore davantage le fameux réseau blanc. Même s’ils font en théorie partie de ce réseau quatre saisons, les bandes cyclables sans séparation physique des voies automobiles deviennent souvent des zones où est tout simplement entassée la neige avant les opérations de nettoyage et de chargement. Cette idée d’accroître le kilométrage de voies cyclables pouvant être entretenu à l’année est un des éléments centraux du futur Réseau express vélo montréalais, qui devrait être dévoilé sous peu. Nous avons bien hâte! Cette idée d’aménager en prévoyant l’entretien hivernal fait son chemin à Montréal, mais se propage également un peu partout. Cela a été l’approche de la Ville de Laval, avec les aménagements récemment implantés. C’est aussi le cas à Québec, qui a intégré le principe dans sa Vision des déplacements à vélo. À Gatineau, l’administration municipale vient tout juste de présenter publiquement différents scénarios pour l’entretien hivernal du réseau cyclable. Un plan définitif sera mis en place en 2019-2020.
 
Il n’y a pas si longtemps, parler d’entretien hivernal des voies cyclables relevait de la science-fiction. Même s’il y a toujours un coût à quelque chose, on s’est surtout rendu compte que cela relevait beaucoup d’un changement de culture dans les façons de faire. Les villes le comprennent de plus en plus et constatent que les citoyens sont au rendez-vous!
 
 
Suzanne Lareau
Présidente-directrice générale
 
P.-S. Afin de profiter de l’hiver, c’est avec plaisir que j’ai accepté le défi de prendre part à la Traversée du lac Saint-Jean à vélo, que m’a amicalement proposé David Lecointre, et qui se déroulera du 14 au 16 février.