Point de vue : juin 2017

Le programme Cycliste averti : pour le bien-être des enfants et de la société de demain


Nous sommes tous d’accord. Un meilleur partage de la route et de la rue passe inévitablement par un plus grand respect entre ses différents usagers. Par un plus grand respect des règles aussi. Tout cela s’enseigne et le plus tôt est le mieux! C’est d’ailleurs le principe qu’appliquent plusieurs pays européens depuis longtemps : enseigner à l’école et dans les situations réelles les principes de la sécurité routière pour que les enfants soient bien préparés, peu importe qu’ils soient à pied, à vélo ou, plus tard, au volant d’une Communauto!
 
Testé il y a trois ans et lancé pour de bon l’an dernier, le programme Cycliste averti est offert par Vélo Québec et ses partenaires aux jeunes de 5e et 6e année du primaire. Il permet aux cyclistes en herbe de se familiariser avec les règles de la route et d’apprendre comment se comporter sur la chaussée. Le programme est développé avec le concours essentiel et précieux des enseignants titulaires et spécialistes en éducation physique, et comporte un apprentissage des règles de conduite en classe, six heures de pratique à vélo en circuit fermé, une sortie dans les rues du quartier puis un examen pratique à vélo, également dans les rues. Une formation de quinze heures au total.
 
Cette année, Cycliste averti se déploie sur l’île de Montréal, en Mauricie, dans Lanaudière, à Québec et en Montérégie, dans une cinquantaine de classes, et touche un millier d’élèves. Le programme est un mégasuccès et la demande est plus grande que notre capacité financière à en assurer la diffusion. Grâce à la contribution de partenaires qui croient à cette approche*, Cycliste averti est passé de projet-pilote à programme en bonne et due forme. Il est reconnu par le milieu municipal, un nombre grandissant de commissions scolaires et les acteurs de la sécurité routière, mais son déploiement reste encore modeste. En fait, dans une perspective d’éducation aux saines habitudes de vie, de prévention en santé et de promotion de l’activité physique dans la vie quotidienne, Cycliste averti mérite beaucoup plus : il faut viser l’ensemble des écoles primaires du Québec.
 
Au moment où le gouvernement du Québec investit pour augmenter la pratique d’activités physiques chez les jeunes, ce programme est à notre avis tout à fait en phase avec les objectifs du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et toutes les questions touchant à la sécurité sur les routes du Québec. Rares sont les programmes répondant à autant d’enjeux reliés au bien-être des enfants – et, par le fait même, à la société de demain –, et c’est pourquoi nous souhaitons que le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport favorise son implantation à plus large échelle.


Suzanne Lareau
Présidente-directrice générale
 
*Le programme Cycliste averti est une initiative de Vélo Québec, réalisée avec l’appui financier de la Société de l'assurance automobile du Québec, Québec en forme, MEC, Fondation CAA et Montréal physiquement active.