Point de vue : juillet 2019

Sortons de notre bulle!


La vie en société n’est pas toujours simple. Lorsqu’on se déplace, à pied, à vélo ou en auto, on constate rapidement que le vivre ensemble sur la route, dans la rue, n’est pas quelque chose qui vient naturellement. Imaginez ce que ce sera lorsque les trottinettes électriques se mettront de la partie!
 
Happés par les tracasseries quotidiennes, rivés sur notre écran alors que nous sommes en mouvement, poussés par le temps qui va de plus en plus vite, agressés par les chantiers, nous sommes tous un peu à notre façon dans notre bulle.
 
Le problème est qu’à partir du moment où on effectue un déplacement, peu importe le mode choisi, il faut prendre la responsabilité de revenir sur terre… et de regarder un peu autour de soi. Bref, de devenir un peu plus communautaire!
 
Quelle est l’idée de vouloir passer en premier à un panneau d’arrêt ou à un feu de circulation sans trop se soucier des autres? Est-ce que le temps nous manque à ce point? Je frissonne chaque fois que j’aperçois un cycliste manquer d’égards envers les autres ou négliger de ralentir et céder le passage aux piétons, enfants ou personnes âgées, qui tentent désespérément de traverser la rue. Même chose quand un automobiliste oublie de respecter la distance sécuritaire de dépassement ou les passages piétons.
 
Heureusement, je croise beaucoup plus de cyclistes qui font preuve de civisme et d’automobilistes courtois avec qui j’échange un coup d’œil sympathique aux intersections. Je constate simplement que nous avons encore tous à mettre un peu d’huile sur notre chaîne pour partager gentiment l’espace public.
 
Pendant les prochains mois, j’aurais le goût qu’on ralentisse juste un peu afin de donner le temps à tous et à toutes de déambuler en ville sans la pression de celui ou celle qui veut toujours aller plus vite que le vent. Tentons l’expérience : sortons de notre bulle et profitons de l’été!
 
Suzanne Lareau
Présidente-directrice générale