SALLE DE PRESSE - Communiqué pour diffusion immédiate.

Propositions de Vélo Québec au gouvernement du Québec pour assurer la sécurité sur la Route verte et la pérennité de l’itinéraire


Montréal, le mardi 7 juillet 2015 – Vélo Québec propose différentes avenues au gouvernement du Québec pour que celui-ci maintienne un rôle actif dans l’entretien de la Route verte. Tout cela dans le but d’assurer la sécurité de tous ses utilisateurs et dans le but de préserver les actifs et investissements publics consentis au cours des vingt dernières années.

Les propositions de Vélo Québec s’inspirent des discussions qui ont eu lieu lors du Forum sur l’avenir de la Route verte,qui s’est tenu à Québec le 16 avril dernier et qui a réuni plus de quatre-vingts élus municipaux et intervenants régionaux de toutes les régions.

1. Le maintien d’un leadership gouvernemental et d’un ministère responsable du financement et du maintien de l’intégrité de la Route verte, en l’occurrence le ministère des Transports;
2. La détermination d’une ou de plusieurs sources de financement propres : à court terme, en puisant dans le 50 M$ du programme d’aide au réseau routier municipal, et à long terme, en créant un fonds capitalisé;
3. La mise sur pied d’un Conseil de la Route verte, qui permettrait d’augmenter la portée des actions gouvernementales en faveur de la pérennité de la Route verte et qui pourrait susciter des investissements privés sous forme de dons ou de commandites;
4. La poursuite et la consolidation du réseau cyclable québécois en collaboration avec le milieu municipal;
5. La reconnaissance d’un statut particulier pour l’itinéraire panquébécois.

En novembre dernier, avec la signature du Pacte fiscal transitoire avec les municipalités, le gouvernement s’est départi de la responsabilité d’entretenir la Route verte qu’il partageait à 50 % avec le milieu municipal. Le volet 4 du programme Véloce, qui a été aboli, était doté d’un budget de 2,8 M$, pour l’ensemble du Québec en 2013-2014. Cela contribuait à financer l’entretien des segments municipaux et hors route de la Route verte (2900 km, soit 55 % de son étendue).

Pour Lucie Lanteigne, directrice générale de Vélo Québec Association, « le constat est clair : l'abolition du  programme gouvernemental d’entretien de la Route verte, sans autres possibilités de nouvelles sources de financement, menace, à court terme, la sécurité des usagers et, à long terme, les nombreuses retombées positives, autant pour la qualité de vie que la santé économique des régions. Nous avons ici des propositions concrètes et demandons au gouvernement d’y prêter attention et au ministère des Transports de manifester son engagement et réitérer son leadership en faveur de la Route verte ».

Pour consulter les propositions faites par Vélo Québec au gouvernement du Québec, cliquez ici ou, pour consulter le bilan du Forum sur l’avenir de la Route verte, qui a eu lieu le 16 avril dernier, cliquez ici.

À propos de Vélo Québec
Vélo Québec, un organisme à but non lucratif, rassemble la communauté cycliste québécoise depuis 1967. Sa mission : promouvoir le vélo pour tous à des fins de transport, de loisir et de tourisme. Son expertise est reconnue à travers la communauté cycliste internationale.


-30-


CONTACT
Stéphanie Couillard
Attachée de presse | Vélo Québec
514 521-8356, poste 358 | Cell. 514 942-0743
scouillard@velo.qc.ca