SALLE DE PRESSE - Communiqué pour diffusion immédiate.

Projet de parachèvement de l’autoroute 19
Le commentaire de Vélo Québec


Mercredi le mercredi 22 octobre 2014 – Vélo Québec présente aujourd’hui ses propositions au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) relativement au projet de parachèvement de l’autoroute 19. Ce projet interpelle Vélo Québec à différents égards, notamment en ce qui a trait au franchissement de la rivière de Mille-Îles par la Route verte, à la localisation et à la fonction de la voie cyclable projetée dans l’axe de la future autoroute et au lien avec les objectifs du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD).

La version actuelle soumise aux consultations du BAPE fait perdre certains acquis aux cyclistes et aux piétons en les obligeant à partager la voie sur le pont avec les scooters, les véhicules agricoles et tous les autres véhicules lents, et  cet aménagement ne correspond pas aux paramètres techniques selon lesquels est développée la Route verte.

Le projet de piste cyclable du côté Est de l’emprise autoroutière pourrait offrir un certain potentiel et un intérêt, dans la mesure où il permettrait des raccordements efficaces vers les principaux générateurs de déplacements. Vélo Québec propose une alternative au projet présenté qui consisterait à développer, en collaboration avec la Ville de Laval, un axe nord-sud à l'intérieur des quartiers Auteuil et Vimont, desservant la population locale et l'hôpital Cité de la Santé, infrastructure régionale d'importance. Cela aurait l’avantage d’offrir à court terme un axe propice aux déplacements utilitaires quotidiens pour les citoyens de Laval et même de la couronne nord.

Globalement, Vélo Québec craint que l'afflux de circulation supplémentaire que génèrera cette nouvelle section d'autoroute ne détériore les conditions de circulation des cyclistes autant à Bois-des-Filion qu’à Montréal : accroissement des débits de circulation sur les axes menant à l’autoroute et, par le fait même, accroissement des risques d’accident aux intersections, du bruit, de la pollution de l’air.

Enfin, dans le contexte où le coût du projet équivaut au double de l’ensemble des investissements du gouvernement dans les aménagements cyclables au cours des 20 dernières années, on peut se demander pourquoi d’autres options, plus durables et permettant de déplacer plus de gens, ne pourraient être examinées. Une formule de boulevard urbain, avec voies réservées et piste cyclopédestre sur le pont, nous semble une solution plus efficiente et plus respectueuse des besoins de tous les usagers, incluant les piétons et les cyclistes.


Pour consulter le mémoire "Projet de parachèvement de l’autoroute 19 : le commentaire de Vélo Québec", cliquez ici


À propos de Vélo Québec
Vélo Québec, un organisme à but non lucratif, rassemble la communauté cycliste québécoise depuis 1967. Sa mission : promouvoir le vélo pour tous à des fins de transport, de loisir et de tourisme. Son expertise est reconnue au Canada et à travers la communauté cycliste internationale.

– 30 –

Source
Stéphanie Couillard
Conseillère, Relations de presse, Vélo Québec
Tél. 514 521-8356, poste 358 | scouillard@velo.qc.ca