Le fatbike expliqué

Après une entrée en scène il y a quelques années au Québec, le vélo à pneus surdimensionnés, mieux connu sous le sobriquet de fatbike, s'impose comme un loisir hivernal en bonne et due forme auprès d'une large clientèle.


Les centres offrant des sentiers de vélo de montagne l'été sont souvent portés par les communautés locales qui contribuent à son succès en damant les sentiers l'hiver et en rivalisant d'ingéniosité au niveau des techniques utilisées pour y arriver. 


Description

Le fatbike permet, grâce à ses pneus deux fois larges comme ceux d'un vélo de montagne et la faible pression d'air qu'ils permettent d'utiliser, de rouler sur la neige, pour autant que celle-ci ait été compactée. Lors de variations de températures, alors que le ski de fond perd les conditions propices, le fatbike constitue, avec la marche, une source de revenus pour les centres offrant des activités hivernales.

Sa relative faible vitesse de progression contribue à la cohabitation harmonieuse avec les piétons et raquetteurs dans la plupart des sentiers. Afin de favoriser la cohabitation, un code d'éthique et de la signalisation adaptée doivent être installés.

Le fatbike est également en mesure de rouler sur le sable ou toute autre surface peu compactée, qui rendrait difficile voire impossible la progression avec un autre type de vélo.

Aux États-Unis, certains centres de ski de fond et alpin ont commencé à ouvrir leurs pistes aux fatbikes​.


Équipement utilisé

Le fatbike est un vélo de montagne dans sa plus simple expression, sinon que tout a été pensé pour intéger les pneus très larges. L'utilisation au froid motive la simplicité mécanique des vélos, ceci dit certains modèles offrent des amortisseurs à l'avant et/ou à l'arrière.

 


Sentiers

Malgré que les fatbikes soient en mesure de rouler sur plusieurs types de terrains, la plupart des usagers préfèrent rouler sur des sentiers où la neige a été compactée, soit par des raquetteurs ou par des équipements mécanisés. Les sentiers de vélo de montgane et les sentiers de raquette et randonnée pédestre sont habituellement compatible avec la pratique du fatbike.

Les pentes fortes sont à déconseiller car les pneus, lorsqu'ils perdent leur traction, s'enfoncent dans la neige et le cycliste doit alors descendre et marcher jusqu'au haut de la pente, au risque de créer des trous de bottes qui nuiront à l'expérience des autres usagers. 

De la même façon, les descentes dans de fortes pentes sont également à déconseiller, car lorsque le pneu aura tendance à chasser sous l'action du freinage si la neige n'est pas assez compactée. 

  

Photos: Francis Tétrault, Google