Le véloparc expliqué

Description


Qu'est-ce qu'un véloparc? Il s'agit d'une aire de jeux dont la principale fonction est de développer les habiletés cyclistes des jeunes enfants, afin qu'ils soient aptes à faire du vélo de montagne en sentier dans le futur. 

Pour la clientèle adolescente et adulte, il s'agit également d'un endroit où sont proposés une série de défis, à la manière d'un parc de planche à roulettes, visant à effectuer des figures ou développer des habiletés spécifiques.

De la même manière qu'un parc de planches à roulettes ou un parc à neige dans une station de ski, le véloparc propose des défis pour tous les niveaux d'habileté. La signalisation est donc importante pour les usagers afin d'assurer qu'ils sont conscients de la progression du niveau de difficulté.
 

Équipement utilisé

Les vélos les mieux adaptés aux véloparcs, particulièrement pour les pumptracks, sont les vélos dotés de suspension à l'avant seulement et les BMX. La suspension arrière est superflue et peut parfois nuire au franchissement de certains obstacles en annulant une partie du momentum créé par le cycliste (dans une pumptrack). 

  

Gauche: Vélo de Dirt Jump. Droite: BMX
 



Les différentes composantes d'un véloparc

Un véloparc peut comporter plusieurs éléments, dont les pumptracks, les parcours d’habileté et les sauts, et dans les cas les plus grands, des sentiers accessibles au vélo de montagne et au cyclocross pour faciliter la progression des habiletés et la tenue d'évènements compétitifs.

Piste de pompe (pumptrack)

La pumptrack est une piste composée de bosses arrondies et de virages en dévers (virages relevés) qu'il est possible de franchir sans pédaler. On y arrive en "pompant" le vélo sur les bosses de manière à accumuler le momentum nécessaire pour faire le tour de la piste.

Pour les plus avancés, une pumptrack doit offrir des options et une partie du plaisir consiste à utiliser le mobilier proposé afin de réaliser des manoeuvres ou enchaînements de mouvements toujours plus difficiles.

Une pumptrack est similaire à une piste de BMX mais ses éléments sont de plus petite envergure et mettent davantage la créativité des constructeurs à l'épreuve car il n'y a pas de règlements pour la pratique. 

 

Bikepark Zurich (gauche), Brooklyn Bike park (droite)

Zone d'habiletés

Catégorie fourre-tout, on retrouve dans les zones d'habileté des modules variés qui permettent de développer les habiletés de base de manière ludique, souvent sous la forme de parcours. Les différents modules sont la plupart du temps aménagés à une hauteur ne représentant pas de danger en cas de chutes, de manière à éliminer une partie du risque et favoriser le dépassement de soi.

 

Sunnyside Bike park, Toronto


Pistes de sauts et slopestyle

Cette catégorie d'équipements est peu présente au Québec dans une forme officielle et aménagée par des professionnels, mais des éléments s'y rapportant sont souvent aménagés de façon informelle. La piste de sauts (en anglais Dirt Jump) consiste en un parcours où le cycliste part d'une butte de départ pour accumuler la vitesse nécessaire au franchissement du premier saut, les suivants sont réalisés avec le momentum qui en résulte, à la manière du pumptrack.

Les parcours de slopestyle intègrent des courbes et des modules fabriqués en bois ou autres matériaux aux parcours de sauts, décuplant les possibilités de manoeuvres. 


Pistes de saut (Dirt Jump)

 

Gauche: Gleneagles adventure Park, West Vancouver
Droite: Bellingham Bike park, Bellingham, Washington


Pistes Slopestyle

 

Valmont Bike park, Boulder, Colorado


Photos: Google, Shutterstock, Marc Jolicoeur